7ème édition du 4 au 8 MARS 2020

DANIELE GAGLIANONE

Réalisateur

Daniele Gaglianone (Ancône, 1966) a commencé avec des courts métrages de fiction ou documentaires. En 1998, il assiste Gianni Amelio pour Così ridevano. Ensuite il réalise des longs métrages, notamment I nostri anni (2000) sélectionné à Cannes, Nemmeno il destino (2004) multi-primé, Rata nece biti (2008) Prix spécial du jury au Festival du Film de Turin et David di Donatello du meilleur documentaire, et plus récemment La mia classe (2013) et Dove bisogna stare (2018). Entre des courts métrages documentaires ou de fiction, ses réalisations témoignent d’une œuvre engagée dans la société d’aujourd’hui.

FILMS PRÉSENTÉS LORS DU FESTIVAL

en partenariat avec Sans Canal Fixe

LA MIA CLASSE

2013 • 1h32

(MA CLASSE)

Un enseignant (Valerio Mastandrea) rencontre régulièrement sa classe, un groupe singulier, composé d’étrangers qui jouent leur propre situation. Ils sont là pour apprendre l’italien, sésame qui leur permettra d’obtenir titre de séjour, travail et bien sûr intégration. Au-delà des échanges liés à l’apprentissage de la langue, ces réfugiés, venus des quatre coins du monde, apportent en cours l’expérience de leur vécu en Italie et ailleurs. Lors du tournage, le film va changer de registre pour devenir une vraie fiction qui ne peut laisser indifférent.

Samedi 7 Mars, 17h, Salle Thélème

En présence du réalisateur 

DOVE BISOGNA STARE

2018 • 1h38
(OÙ IL FAUT ÊTRE)

Ce documentaire, soutenu par Médecins Sans Frontières Italie, peint le portrait de quatre femmes d’âge, de région et de milieu professionnel très différents. Un fil les relie : leur engagement dans la lutte contre l’exclusion et leur soutien aux migrants. Les situations de détresse auxquelles elles doivent faire face les amènent à chercher leur propre réponse à la question que pose le titre du film.

Leurs choix incarnent une forme de courage et d’humanité remarquable.

Samedi 7 Mars, 10h, Salle Thélème

En présence du réalisateur