7ème édition du 4 au 8 MARS 2020

GIANNI AMELIO

Réalisateur

Gianni Amelio est né en 1945 en Calabre. Dès son premier film en 1990, il s’impose sur la scène internationale avec Portes ouvertes, nommé aux Oscars. En 1992, il reçoit  le Grand prix du jury au festival de Cannes pour Les Enfants volés, en 1994, le prix du meilleur réalisateur à Venise pour Lamerica, en 1998, le Lion d’or à Venise pour Mon frère et enfin le Prix d’interprétation masculine pour Sergio Castellito dans L’Etoile imaginaire en 2006 à la Mostra de Venise.

La dimension autobiographique  est une composante de ses films, jusque dans ses adaptations d’œuvres littéraires comme Le Premier Homme (2011) d’Albert Camus.

C’est avec retenue et pudeur qu’il met en scène ses personnages confrontés aux problèmes de notre société, comme la précarité dans L’intrepido (2013), l’homosexualité dans Felice chi è diverso (2014), les relations humaines dans La tenerezza présenté à Viva il cinema ! en 2018.

Il vient d’achever Hammamet, un film sur les dernières années de Bettino Craxi, homme politique  réfugié en Tunisie.

FILMS PRÉSENTÉS LORS DU FESTIVAL

LAMERICA

1994 • 1h50

En 1991, après la chute du pouvoir en Albanie, Fiore et Gino, deux escrocs italiens, débarquent pour racheter une usine à un prix dérisoire. Contraints par la loi d’avoir un associé albanais, ils cherchent un homme de paille. Ils le trouvent, dans une ancienne prison du régime, en la personne de Spiro, vieillard muet, malade et sans famille.

Mais Spiro disparaît… Commence alors un parcours à travers le pays, parmi un peuple qui cherche à fuir en rêvant d’une vie dorée en Italie.

Un film d’un grand humanisme.

Vendredi 6 Mars, 17h, Cinémas Studio

Projection en présence du réalisateur

MON FRÈRE

1998 • 2h04
(COSÌ RIDEVANO)

En 1958, Giovanni, un Sicilien, arrive à Turin pour retrouver son jeune frère Pietro. Il a un projet ambitieux. Lui, l’analphabète, désire que son frère devienne instituteur. Il se sacrifie pour lui payer ses études, en acceptant les travaux les plus rebutants. La relation entre les deux frères oscille entre l’amour et la haine. Dans une Italie en pleine mutation, ce film raconte la difficulté des immigrés à réaliser leur rêve d’un avenir meilleur. Un sujet toujours d’actualité.

Vendredi 6 Mars, 14h, Cinémas Studio

Projection en présence du réalisateur

LES CLEFS DE LA MAISON

2004 • 1h45
(LE CHIAVI DI CASA)

Gianni a abandonné son fils Paolo, né handicapé. Quinze ans plus tard, il décide de faire la connaissance de ce fils et l’accompagne dans une clinique à Berlin. Grâce à une mère qui se dévoue à sa fille lourdement handicapée, Gianni va surmonter ce qu’il refoulait jusqu’alors et accepter son rôle de père.

Avec pudeur et délicatesse, en s’appuyant sur la force émotionnelle de ses acteurs, Gianni Amelio décrit comment père et fils apprennent à se connaître, s’affronter et s’aimer.

Samedi 7 Mars, 10h, Cinémas Studio

Projection en présence du réalisateur

L’INTREPIDO

2013 • 1h44

Antonio Pane vit à Milan et exerce illégalement le métier de remplaçant : il prend la place de salariés amenés à s’absenter. L’essentiel, pour lui, est de rester actif et digne. C’est un homme seul, soutenu uniquement par son fils saxophoniste, fragile lui aussi.

Dans cette fable des temps modernes, Gianni Amelio porte un regard plein d’humanité sur un des maux de nos sociétés : la précarité, comme un lointain écho à Miracle à Milan de Vittorio De Sica.

©ClaudioIannone

Vendredi 7 Mars, 20h30, Salle Thélème

Projection en présence du réalisateur