Viva il cinema Journées du film italien de Tours

Rimau Grillo Ritzberger

Rimau Grillo Ritzberger, le sémillant « Lorenzo » dans Un Baiser,  viendra à Tours présenter et défendre le film, aux côtés du réalisateur Ivan Cotroneo.

Portrait de Andrea D’Ambrosio

Andrea D'Ambrosio

Andrea D’Ambrosio est né en 1975 à Roccadaspide en Campanie. Il obtient son diplôme de réalisateur à la Nuova Università del cinema e di televisione de Rome, avec pour professeurs Giuseppe De Santis, Carlo Lizzani, Florestano Vancini, Ettore Scola et Ugo Pirro. Après plusieurs films en tant qu’assistant, il anime des cours de cinéma en Italie et en Europe. Il réalise de nombreux documentaires souvent récompensés dans des festivals. Due euro l’ora est son premier film de fiction.

Portrait de Marco Danieli

Marco Danieli

Né à Tivoli en 1976, Marco Danieli suit dès son adolescence une formation théâtrale qui le conduit à participer à un collectif de théâtre expérimental, où il approfondit les capacités expressives et créatives de l’art vidéo. Dès la fin des années 90,  il réalise deux documentaires, l’un sur les prisons italiennes, l’autre sur les droits des enfants qui a été projeté dans tous les collèges italiens. En 2004 il entre au Centro Sperimentale di Cinematografia de Rome où il suit les cours de Giuliano Montaldo, Paolo Virzi, Francesco Bruni, Paolo Sorrentino et Daniele Segre. Ses courts métrages réalisés dans cette école sont sélectionnés à la Mostra de Venise. Après son diplôme obtenu en 2007, il enseigne à son tour au Centro Sperimentale di Cinematografia en tant que collaborateur de Daniele Lucchetti. En 2015, il réalise son premier long métrage, La ragazza del mondo sélectionné dans de nombreux festivals internationaux .

Portrait de Marco Segato

Marco Segato

Marco Segato, né à Padoue en 1973, est licencié en lettres à l’université de Padoue avec une thèse sur Martin Scorsese, sous la direction du professeur Gian Piero Brunetta. Il obtient un Master de documentaire à la Scuola Civica di Cinema de Milan. En 2007 il devient assistant de Carlo Mazzacurati pour son film, La giusta distanza. Il collabore depuis de nombreuses années avec la maison de production Jolefilm, pour laquelle il réalise un certain nombre de documentaires. Il participe par ailleurs à la mise en scène de plusieurs spectacles théâtraux de Marco Paolini. En 2016, il réalise son premier long métrage, La pelle dell’orso, tout en assurant toujours la direction artistique de Detour, un festival du cinéma de voyage.

Portrait de Salvo Cuccia

Salvo Cuccia

Salvo Cucciaest est né à Palerme le 14 juillet 1960. Il a élargi son champ d’investigation dès la fin des années 80 vers des créations qui mêlent l’art vidéo, la fiction et les nouvelles formes du documentaire. Ses travaux sont présentés dans de nombreux festivals internationaux. Très vite il se spécialise dans le documentaire ce qui lui vaut une reconnaissance de la part de grands cinéastes comme Martin Scorsese à qui il présente son film sur Vittorio De Seta : Détour De Seta. En 2013, il se consacre à Frank Zappa à propos duquel il réalise Summer 82 When Zappa Came to Sicily,  sélectionné à la Mostra de Venise. Après avoir été l’assistant de Raul Ruiz, il tourne en 2015 son premier long métrage, Lo scambio. Aujourd’hui ses recherches l’amènent à explorer les nouvelles frontières entre la réalité augmentée et le cinéma de fiction.

Portrait de David Grieco

David Grieco

Acteur, écrivain, scénariste, réalisateur, producteur, David Grieco, né en 1951 est le petit fils de Ruggero Grieco, fondateur et secrétaire du Parti Communiste Italien . Journaliste à l’Unità, il écrit un certain nombre de romans parmi lesquels Il comunista che mangiava i bambini (Le communiste qui mangeait les enfants), dont le titre a été choisi en souvenir de ce slogan qui l’a poursuivi toute son enfance. Son expérience cinématographique débute dès son adolescence en tant qu'acteur, dans Giulietta e Romeo de Riccardo Freda (1964), Teorema de Pier Paolo Pasolini (1968) et Partner de Bernardo Bertolucci (1968). Puis, il se met à l’écriture de scenarii et produit quelques films avant de réaliser en 2004 son premier long métrage, Evenko,  tiré de son roman Il comunista che mangiava i bambini. Le tournage de son second film, La Macchinazione, s’achève en 2014 mais ne sort qu’en 2016 après la publication, en octobre 2015, du livre éponyme qu’il a consacré aux derniers moments de la vie de Pier Paolo Pasolini.

Portrait de Ivan Cotroneo

Ivan Cotroneo

Écrivain , scénariste et réalisateur, Ivan Cotroneo naît à Naples en 1968 et, après des études en jurisprudence, entre au Centro Sperimentale di Cinematografia de Rome où il obtient un diplôme en scénario en 1992. Scénariste de réalisateurs de renom comme Ferzan Ozpetek ou Maria Sole Tognazzi, il écrit de nombreuses fictions pour la télévision. Ecrivain à succès, il  publie en 2007 La kryptonite nella borsa puis Un bacio, romans qu’il adapte à l’écran. La kryptonite nella borsa , son premier long métrage tourné en 2011 est présenté au Festival de Rome, puis il obtient le grand prix du festival d’Annecy l’année suivante. Un bacio est son troisième long métrage.

Portrait de Ivano De Matteo

Ivano De Matteo

Acteur et réalisateur, Ivano De Matteo naît en 1966 à Rome. Sa carrière débute au théâtre en 1990. Il fonde en 1993, avec sa compagne Valentina Ferlan (auteur et scénariste originaire de Trieste), la compagnie Il cantiere. Après de nombreux rôles au cinéma, il crée en 2005  la société de production Utopia Film. C’est la télévision qui le fait connaître au grand public, à la fin des années 2000, avec le rôle de « Er Puma » dans la série à succès Romanzo criminale de Michele Placido. Après de nombreux courts métrages centrés sur le monde du football, dont l’un, ProvocAzione a été primé au Torino Film Festival en 2000, il réalise  son premier long métrage Ultimo stadio, sorti en 2002.  Son second film, La bella gente obtient le Grand prix du Festival du film italien d'Annecy en 2009. Après Les Equilibristes, il obtient en 2014, toujours à Annecy, le prix Sergio Leone pour I nostri ragazzi. La vita possibile est son cinquième et dernier long métrage.

Valentina Ferlan

C’est à l’âge de 14 ans que Valentina Ferlan quitte Trieste, sa ville natale, pour aller vivre à Rome avec sa mère. Elle y rencontre Ivano De Matteo, son futur époux, à 19 ans. Lui est à l’école de théâtre, tandis qu’elle écrit ses premières pièces. Après des débuts prometteurs sur les planches, les deux compères décident de s’orienter vers le 7ème Art et fondent en 1993 la compagnie Il Cantiere. Valentina scénarise et Ivano réalise. Le couple a déjà cinq films à son actif.

Elisa Zampagni

Elisa Zampagni est née en Toscane en 1980. Après des études de lettres à Florence et une thèse sur le son dans le cinéma de Jacques Tati, elle poursuit ses études en France avec un Master en cinéma documentaire à Angoulême. Installée en Touraine depuis quelques années, elle a rejoint le collectif de réalisateurs Sans Canal Fixe. La mostra del babbo est son troisième long métrage. Il s'agit d'un portrait de son père, artiste, sculpteur et peintre.

Ivelise Perniola

Professeure associée en études cinématographiques à l'Università degli studi Roma Tre, Ivelise Perniola a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels : Chris Marker o del Film Saggio (2004), Oltre il neorealismo (2005), L'immagine spezzata. Il cinema di Claude Lanzmann (2007), L'era postdocumentaria (2014), Gillo Pontecorvo o del cinema necessario (2016).