Aller au contenu principal
Journées du Film Italien de Tours
6ème édition / 27 février > 3 mars 2019
Qui sommes nous ?
Newsletter
Conférences

L’italianité au féminin

présentation du film «Italiennes»
Université de Tours, Amphi 3 Mercredi 27 février à 14h

Entrée libre

 

Une conférence - débat organisée en partenariat avec l’association Sans Canal Fixe et l’Université de Tours autour du film documentaire Italiennes (en tournage) de Silvia Staderoli. La rencontre alternera images filmées avec citations et réflexions sur la question de l’immigration italienne féminine avec les thématiques suivantes : l’intégration, la transmission, la Mémoire et l’Italie d’aujourd’hui.

Conférence-débat en présence de Silvia Staderoli, cinéaste et Claudie Le Bissonnais, déléguée régionale du dispositif Passeurs d'images Île-de-France (Arcadi, établissement public de coopération culturelle pour les arts de la scène et de l'image en Île-de-France).

 

Italiennes de Silvia Staderoli

Cinq immigrées italiennes se réunissent dans un théâtre pour monter un spectacle. Au fil des répétitions elles évoquent des souvenirs de leur immigration. De la perte progressive d’une identité culturelle, diluée dans un quotidien vécu dans un autre pays, à la nécessité qui s’impose à toutes de la transmettre aux enfants, leurs récits délivrent une histoire intime et collective de l’immigration italienne au féminin.

Expositions

Ciao Italia ! Ces immigrés italiens qui ont fait la France

Exposition organisée par la Ville de Tours en partenariat avec le Musée national de l’histoire de l’immigration et l’Inspection d’italien de l’Académie d’Orléans-Tours.
Galerie Nationale, 72 rue Nationale Du 22 février au 2 mars de 10h à 19h

Entrée libre
Médiations gratuites (max 30 personnes) le vendredi 1er mars : 11h30-12h et 16h3O-17h

 

L'exposition Ciao Italia! pose ses bagages à Tours.
Avec l’exposition Ciao Italia!,
 le Musée national de l’histoire de l’immigration présente pour la première fois à l’échelle nationale, l’histoire de l’immigration italienne en France, qui reste à ce jour la plus importante.

Aujourd’hui célébrée, l’intégration des immigré(e)s italiens en France ne se fit pas sans heurt. Entre préjugés dévalorisants et regards bienveillants, l’image de l’Italien en France se dessina sur un mode paradoxal et leurs conditions d’accueil furent difficiles.

 

Le Musée national de l’histoire de l’immigration propose une version itinérante de l’exposition Ciao Italia! sous un format "panneaux"

Entre méfiance et désir, violences et passions, rejet et intégration, l’exposition traduit les contradictions spécifiques de l’histoire de cette immigration tout en mettant en lumière l’apport des Italiens à la société et à la culture française.

 

Jouant des clichés et préjugés de l’époque et rappelant la xénophobie dont ils étaient victimes, l’exposition s’attache à retracer le parcours géographique, socio-économique et culturel des immigrés italiens en France du Risorgimento des années 1860 à la Dolce Vita célébrée par Fellini en 1960. Abordant tout à la fois la religion, la presse, l’éducation, les arts, la musique et le cinéma, les jeux et le sport, ou encore la gastronomie, elle donne à voir tous ces Italiens, ouvriers, mineurs, maçons, agriculteurs, artisans commerçants, artistes ou encore entrepreneurs qui ont fait la France.