7ème édition du 4 au 8 MARS 2020

HOMMAGE À GABRIELE SALVATORES

HOMMAGE À GABRIELE SALVATORES

Un hommage sera consacré à Gabriele Salvatores, metteur en scène de la recherche intérieure et du voyage.

Après une longue expérience théâtrale, Gabriele Salvatores (Naples, 1950) adapte pour l’écran un spectacle musical rock inspiré de Shakespeare, Sogno di una notte d’estate (1981). Il reste encore lié à ce domaine en réalisant Kamikazen – Ultima notte a Milano (1987). Marrakech Express (1989) marque une rupture et le fait partir sur les routes du Maroc. Turnè (1990) confirme son sens du rythme et son goût pour un humour mêlé de nostalgie ou de tristesse. Avec Mediterraneo (1991), méditation sur l’absurdité de la guerre, il se fait connaître mondialement (Oscar du meilleur film étranger, trois David di Donatello et un Nastro d’argento).
Puis il explore la science-fiction en 1997 avec Nirvana. Dans la même veine, suivent Denti (2000) et Amnesia (2002). Il change à nouveau de registre en 2003 en portant au cinéma le roman de Niccolò Ammaniti, L’Été où j’ai grandi. Ce film lui vaut une nouvelle nomination aux Oscars ainsi que le Prix Luchino Visconti. Il retourne vers la science-fiction en 2014 avec Il ragazzo invisibile pour lequel il reçoit un European Film Award. En 2018, suit Il ragazzo invisibile – Seconda generazione et en 2019, Tuttto il mio folle amore.
Ses films évoquent le voyage, l’altérité et la fuite devant le réel incompréhensible

Gabriele Salvatores ne sera pas présent, mais nous accueillerons Umberto Contarello, scénariste de son dernier film, Tutto il mio folle amore.

Umberto Contarello a collaboré en tant que scénariste avec Paolo Sorrentino (This Must Be the Place, La grande bellezza, Loro), Bernardo Bertolucci (Moi et toi), Francesca Archibugi (Question de coeur), Gianni Amelio (L’Etoile imaginaire) et Gabriele Salvatores (Marrakech Express). Il retrouve ce dernier en 2019 pour Tutto il mio folle amore, qu’il écrit avec Sara Mosetti.

 

L’ÉTÉ OÙ J’AI GRANDI (Io non ho paura), 2003
un film de Gabriele Salvatores  avec Giuseppe Cristiano, Mattia Di Pierro, Diego Abatantuono

Voir la bande annonce
Au sud de l’Italie, un village tranquille noyé dans la lumière éblouissante semble hors du temps. Michele, dix ans, joue à se faire peur avec ses copains. Les moments d’innocence et de candeur sont rompus par la brusque découverte d’un terrifiant secret. Michele devient le témoin d’un crime abominable qui va changer définitivement son regard sur le monde des adultes et sur ses proches.
L’été où j’ai grandi, adapté du roman Io non ho paura (Je n’ai pas peur) de Niccolò Ammaniti, s’inspire de faits réels survenus en Italie dans les années 1970. En mêlant un contexte social troublé aux paysages grandioses des régions de la Basilicate et des Pouilles, Gabriele Salvatores réalise un thriller captivant et remarquablement construit.
Un récit initiatique tourné avec lyrisme dans des paysages à couper le souffle.Une chronique sur la perte de l’innocence, d’une grande sensibilité.

 

IL RAGAZZO INVISIBILE – SECONDA GENERAZIONE (Le garçon invisible–Deuxième génération) 2018
un film de Gabriele Salvatores
 avec Ludovico Girardello, Kseniya Rappoport, Galatea Bellugi

Voir la bande annonce

Suite du film fantastique Il ragazzo invisibile (2014), cet épisode se situe trois ans plus tard. Pour Michele, il n’est pas facile de retrouver une vie normale après avoir découvert son pouvoir. Il a désormais 16 ans, il vit une adolescence tourmentée : la fille de ses rêves en aime un autre et le rapport avec les adultes est difficile.
Dans ce second film, Michele rencontre Yelena, sa vraie mère, et Natasha, sa sœur jumelle. Leurs aventures s’entrecroisent dans un combat entre le bien et le mal où leurs super pouvoirs peuvent servir des desseins qui leur échappent.
Un conte au rythme soutenu, dans la veine des meilleurs films de super héros !

 

TUTTO IL MIO FOLLE AMORE (Mon amour fou) , 2019
un film de Gabriele Salvatores
 avec Claudio Santamaria, Valeria Golino, Diego Abatantuono

Voir la bande annonce

Vincent a 16 ans et un grave trouble de la personnalité. C’est un garçon attachant, indomptable, différent. Il a grandi entre sa mère Elena et son compagnon Mario qui l’a adopté. Sa vie bascule lorsque son père biologique, Willi, fait irruption dans sa vie. Cette rencontre marque le début d’une grande aventure. Le père et le fils sillonnent ensemble les routes des Balkans pour vivre intimement une relation poétique.
Dans ce film où il retourne vers le road-movie et le voyage initiatique, Gabriele Salvatores adapte le roman de Fulvio Ervas, N’aie pas peur si je t’enlace, récit d’un père qui part avec son fils autiste faire un voyage en moto.
En transposant à l’écran une histoire vraie, Gabriele Salvatores parle avec tendresse de l’altérité et mêle, avec une habileté rare, rire et émotion.